Vos réactions

Ile de France en tous Sens

Expo Ile de France
en tous Sens

Les réactions, commentaires et encouragements qui suivent m’ont fait particulièrement chaud au cœur. Ils figurent dans le Livre d’Or mis à disposition des personnes qui ont visité l’exposition «Ile de France en tous Sens», du 10 octobre au 12 décembre 2012.
Certains sont fort joliment écrits. Merci de tout cœur!
Un regret: j'aurais aimé recueillir des avis négatifs. Etre critiqué pour ses défauts, cela fait aussi du bien parfois et aide à aller de l'avant pour le plaisir de son public, lequel est constitué, en ce qui me concerne, principalement d'amis.


Yann, nous avons été enchantés de cette magnifique exposition.
Félicitations.
M. et Mme Delestre

Comme d’habitude, tes dessins sont magnifiques. Très belle exposition. La prochaine fois, il faudra aller plus loin en France. Faire des croix sur une carte…
Amicalement.
Letty

Yann, enchanté par cette exposition. Magnifique ! Continue.
Elcko

Vos dessins expriment la beauté des lieux ; beaux et habités. L’architecture, la perspective, le relief, les ombres et la lumière me touchent. Bravo et merci pour ces endroits historiques et précieux.
Martine Hladky

Rien de tel que des dessins installés dans le premier instant, celui du cœur.
(signature fort élégante mais hélas pas tout à fait lisible commençant par un B)

Belle exposition. Ce ne sont pas de simples dessins. Je sens chez l’artiste un vécu de la situation. Il a capté le temps, la lumière, les bruits du quotidien ou le silence, peut-être même les odeurs qui lui ont donné toute cette sensibilité à fleur de peau pour aller à l’essentiel du trait.
Chapeau !
J.J. Fischer

Félicitations Yann, pour tes dessins, ils sont magnifiques.
Gros bisoux.
Kathelinex

Tu as bien réussi ton expo. Félicitations. Tu es le meilleur et on t’adore.
Ludi

Continuez à arpenter la ville de la pointe de vos crayons. Vous nous faites partager vos émotions.
B. R(signature fort belle mais hélas pas tout à fait lisible commençant par un B)

(à suivre)







Une route chemine à travers les derniers morceaux et débris des flamboiements de l'automne, dans le département des Yvelines.

Vos opinions selon votre inspiration


Chers amis, chers Visiteurs,

Les écrits, comme les dessins, restent… c’est pourquoi dans ce qui pourrait s’apparenter, sur ce site, à un «courrier des visiteurs», les textes clairs, bien structurés, consistants auront la priorité.
 
Voilà donc vos réactions, vos opinions, le reflet de ce que vous avez au fond du regard et au plus profond du cœur.
Merci d’avoir pris la peine d'effeuiller ce site et d'avoir fait l'effort d'écrire.

Et je continuerai à dessiner, pour le plaisir des uns et des autres et aussi pour soulever, mine de rien, quelques questions à débattre…

Yann


Un tram qui file vers la ville et relie les citoyens entre eux...

Observer ce que les autres ne voient plus

Expo Ile de France
en tous Sens

Les réactions, commentaires et encouragements qui suivent m’ont fait particulièrement chaud au cœur. Ils figurent dans le Livre d’Or mis à disposition des personnes qui ont visité l’exposition «Ile de France en tous Sens», du 10 octobre au 12 décembre 2012.
Certains sont fort joliment écrits. Merci de tout cœur!
Un regret: j'aurais aimé recueillir des avis négatifs. Etre critiqué pour ses défauts, cela fait aussi du bien parfois et aide à aller de l'avant pour le plaisir de son public, lequel est constitué, en ce qui me concerne, principalement d'amis.


Yann, nous avons été enchantés de cette magnifique exposition.
Félicitations.
M. et Mme Delestre

Comme d’habitude, tes dessins sont magnifiques. Très belle exposition. La prochaine fois, il faudra aller plus loin en France. Faire des croix sur une carte…
Amicalement.
Letty

Yann, enchanté par cette exposition. Magnifique ! Continue.
Elcko

Vos dessins expriment la beauté des lieux ; beaux et habités. L’architecture, la perspective, le relief, les ombres et la lumière me touchent. Bravo et merci pour ces endroits historiques et précieux.
Martine Hladky

Rien de tel que des dessins installés dans le premier instant, celui du cœur.
(signature fort élégante mais hélas pas tout à fait lisible commençant par un B)

Belle exposition. Ce ne sont pas de simples dessins. Je sens chez l’artiste un vécu de la situation. Il a capté le temps, la lumière, les bruits du quotidien ou le silence, peut-être même les odeurs qui lui ont donné toute cette sensibilité à fleur de peau pour aller à l’essentiel du trait.
Chapeau !
J.J. Fischer

Félicitations Yann, pour tes dessins, ils sont magnifiques.
Gros bisoux.
Kathelinex

Tu as bien réussi ton expo. Félicitations. Tu es le meilleur et on t’adore.
Ludi

Continuez à arpenter la ville de la pointe de vos crayons. Vous nous faites partager vos émotions.
B. R(signature fort belle mais hélas pas tout à fait lisible commençant par un B)

(à suivre)




Réactions parvenues avant l'expo mentionnées ci-dessus


Bonjour Yann,

Je pense ressentir moi aussi cette libération dans le dessin, surtout que je m'autorise à modifier, changer les perspectives, voire les couleurs.
J'efface ce qui ne me plaît pas ou ne m'intéresse pas à l'instant, transforme, triture, expérimente, avec le désir et la "prétention" peut-être, de mettre sur la feuille blanche
mes émotions, mon humeur du moment, les choses telles que je les vois et les ressens. Tu as raison aussi de dire que dessiner peut jouer sur l'équilibre personnel.

Je crois que le fait de créer demande, dans n'importe quel domaine, du lâcher-prise, des pulsions proches de la  folie quelquefois, mais aussi des moments
de contrôle pour savoir jusqu'où ne pas aller trop loin.
C'est difficile quelques fois de ne pas se déconnecter du monde d'en bas, puisque créer vrai, c'est aller au fond de soi-même en allant puiser ce qui y a de meilleur en nous mais aussi
ce qu'il y a de plus tourmenté. C'est quelque part "thérapeutique" mais aussi dangereux.

En ce qui te concerne, je retrouve dans tes dessins des traits de ta personnalité. Quelque chose de "foufou", une agitation syncopée en apparence avec des pauses de réflexion profonde, une authenticité,

La volonté de faire triompher le beau dans ce monde parfois si laid. Tu vois ce que les autres ne voient plus. Ils passent et repassent toujours au même endroit sans voir la beauté de ce qui les entoure.
Si toutefois il y a un monde d'en haut, tous ceux qui ont créé ces immeubles haussmanniens, par exemple, doivent-être heureux de voir qu'un artiste, un poète à sa manière apprécie et met en valeur leur œuvre. (La sueur des ouvriers, la créativité pour l'époque, le côté technique de construction avec peu de moyen matériel . . . )
Mettre sur papier c'est aussi ne pas oublier, continuer la mémoire dans le respect de l'autre, interpeler pour ne plus que l'on détruise des façades entières témoins d'une époque et qui traversent le temps, pour y mettre parfois des immeubles de mauvaise qualité, construits à l'économie pour enrichir quelques personnes sous prétexte de modernisme et de progrès.
Il est vrai aussi qu'il y a de belles constructions modernes, avec de beaux quartiers bien pensés qui peuvent avoir le même impact, mais pourquoi ne pas rénover les vieux quartiers et construire ces tours, ces cubes de verres sur un terrain libre ?

Enfin, bla bla bla, j'en aurais pour des heures !


J'ai l'impression que tu dis : "Levez-vous tôt, coucher vous tard, ouvrez les yeux, le monde bouge, regardez autour de vous il y des messages, du bonheur gratuit pour qui sait redevenir humain, sensible et s'extraire de cette société

de consommation, mercantile, et qui détruit la personnalité, l'âme de l'individu.

Jean-Jacques (Sèvres)

Péniche sommeillant au pied d'un pont, à Sèvres

Nomade


Bravo Yann, tes dessins et ton concept sont beaux ! Pour une "nomade" aussi comme je le suis, j'applaudis ! vais essayer de venir te voir.

Kaïdin (MLH) - 18 juin 2011

Il suffit de passer quelques minutes sous la terre pour se retrouver, soudain, dans un autre décor, baigner dans une autre atmosphère, toujours dans la même ville: Paris ! (Dessin: les quais de la ligne 13, Place de Clichy)

Il faudrait ajouter des personnages


Si vous avez des idées "noires" que vous conjurez si bien par le dessin , je me permets de vous faire une suggestion.
Il vous faudrait introduire de la vie dans les paysages que vous représentez.
Lors de notre rencontre dans cette si belle cour de l'hôpital St Louis, ce n'était pas seulement l'architecture qui était digne d'être représentée,mais c'était votre présence accroupi dans l'herbe en train de dessiner qui focalisait l'attention et qui mettait en valeur le cadre.
Vous avez tout à fait les moyens de dessiner ou de peindre les rues et les monuments sous des angles attrayants, mais c'est dommage de les représenter en "nature morte".
Bon été, bon travail, bon courage
amicalement

Adrien et Luce O. , Paris
Voici l'un des corps de bâtiments de l'hôpital Saint Louis, à la fois beau et cruel par les souffrances qu'y accusent bien des patients.

Corbeil-Essonnes, une ville chargée d’histoire

Bonjour Yann !

Je suis allé sur ton site vraiment très intéressant et tous tes dessins m’ont beaucoup plu.
La page que tu fournis sur Corbeil-Essonnes est bien détaillée. C'est un plaisir pour moi de voir quelqu'un un qui s’intéresse à «ma» ville.
Une ville effectivement chargée d’histoire mais qui malheureusement s’est ingéniée au cours des siècles à effacer au fur et à mesure les traces de son passé. Elle est restée populaire comme tu as pu le voir ! Dans le passé il y avait Corbeil ville plutôt bourgeoise et Essonne ville ouvrière. Les deux communes ont fusionné dans les années 50. Des personnes de ma famille on travaillé à l'imprimerie Crété et aux Grands Moulins de Corbeil. J'ai même fait un stage d’été chez Crété pour me faire un peu d’argent de poche quand j’étais étudiant.
Le département de l’Essonne recèle en effet bien des choses à découvrir. J'ai visité récemment le musée Cocteau à Milly la forêt. Et puis il y a la forêt de Fontainebleau toute proche.

Jean-François, Corbeil-Essonnes

 

Les Grands Moulins de Corbeil, sur la rive droite de la Seine, sont inscrits à l'inventaire des Monuments historiques

Le plein de souvenirs

J'ai passé six ans à Paris dans les années 70 et les dessins du site ont évoqué plein d'images...

J'ai bien aimé la gare du Nord. Le trait ferme du dessin et celui très réussi sur Dourdan aussi (Je connais Le sud de Paris, Savigny sur Orge, Athis-Mons et un peu la vallée de Chevreuse.)
J’ai aussi été interpellé par le dessin de la CC 72 000. Tu ne semble pas avoir le moral au beau fixe, tout au moins est-ce qui transparait dans ce dessin. Tu es démoralisé par le temps qui s'enfuit? Ou l’es-tu par l'environnement qui se modifie trop vite?

 

Alain, Pas-de-Calais

 

Le Moyen-Age prend des contours saisissants à Dourdan, où les vieilles pierres s'évertuent à résister au temps, jadis royales...

Sensibilité

(28 janvier 2012)

C'est très beau, je vous le redis et j'ai posté un petit truc dans votre livre d'or.

Ainsi que ce soir sur Facebook, avec un lien sur votre site, le commentaire suivant :

"""

Rencontré hier en haut du BHV, Yann Le Houelleur est un artiste - même s'il s'en défend - capable de croquer vite fait, bien fait, n'importe quel lieu parisien. Je l'ai vu, de mes yeux vu, alors que le soleil éclaboussait encore les toits d'or avant de sombrer.

C'est un homme aussi discret pour ne pas déranger que disert si on lui parle et il démontre une belle sensibilité aux lieux et aux gens.

" La classe " !

"""

A une prochaine rencontre ?

Par hasard, ou bien précédée d'un message à mon adresse pour RV parisien :

fgrang@orange.fr

Je vous offrirai avec plaisir un pot pour vous remercier de me laisser vous regarder travailler !

Bien cordialement

Françoise Granger

L'église St Gervais qu'il m'a été donné de dessiner alors que Françoise Granger me regardait travailler dans le restaurant du BHV, perché sur les si beaux toits de Paris.

Risques de démolition

(28 janvier 2012)

Je suis la personne qui vous a parlé en passant en voiture.
Savez-vous que le quartier que vous avez pris pour sujet est en train de changer à toute vitesse? Est-ce cela votre projet artistique?
Rue des Chambards, allez rencontrer isabelle et jean-Marie Cras. Elle anime l'association "mon toit mon droit" qui résiste. Leur maison risque la démolition. C'est cela qu il faut dessiner. Ce qui va disparaitre et pour ceux qui se battent. Cordialement.
Bravo pour vos dessins.


Yannick Audrain
(
yannicka@hotmail.com )



en guise de réponse
à votre si aimable courriel


Cher Monsieur Audrain,

Oui, je me souviens vous avoir entrevu, et parlé lapidairement (hélas) avec vous dans la rue des Bourguignons. Curieusement, quelques minutes plus tard, une commerçante m’a expliqué toutes sortes de choses sur la spéculation immobilière qui fait rage dans le quartier, surtout du côté de Bois-Colombes, où   - avais-je lu, notamment dans Le Parisien -  les polémiques ne manquent pas.
J’irais rendre une visite aux personnes que vous mentionnez dans votre courriel. Le projet artistique que je mène se concentre surtout sur Paris, où il est mené à des fins plus touristiques et artistiques, serais-je tenté d’écrire. Mais je veux prendre en compte, aussi, la banlieue, que j’aime énormément pour la variété de ses paysages, et y fixer, entre autres émotions, la nostalgie de ce qui peut, va disparaître, ou tout simplement de ces fragments de paysages urbains, riches d’histoire(s), auxquels si peu de personnes, en définitive, prêtent attention. Difficile à vous expliquer, mais de toute manière un artiste, aussi humble que moi, évolue en fonction des citoyens qu’il rencontre, des idées et problèmes auxquels, sans parfois trop le vouloir, il est soudain confronté.
Les circonstances de la vie ont fait que j’apprécie et aime le patrimoine architectural, quel qu’il soit. Aussi bien les cathédrales que les petits bistrots des quartiers en pleine restructuration amenés à s’évaporer.
Je vous remercie de votre aimable attention de vos encouragements si touchants.
Yann Le Houelleur

C'est en dessinant ce pan de la rue des Bourguignons, le 16 mars 2012, que l'auteur du croquis a fait la connaissance de M. Yannick Audrain, qui a pris la peine de signaler les mutations inquiétantes qu'accuse le quartier alentour.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Laurent | Réponse 15.03.2014 13.53

Yann, merci pour vos couleurs, je garde précieusement votre dessin croque aux Invalides

Voir tous les commentaires

Commentaires

06.07 | 17:58

Salut , je suis l'un de tes nombreux admirateurs , je tai croisés plusieur fois dans Paris , notament surr le pont de la megisserie prés de Notre Dame .
Bravo

...
21.03 | 20:48

rès beau travail Yann !!! le texte va bien avec tes dessins , tu fais vivre Paris comme dans un carnet de voyage ! en fait tu nous fais partager tes voyages

...
18.03 | 23:18

Je ne saurais dire ce que j'apprécie le plus : les textes ou les dessins ? Un choix difficile les deux étant d'une excellente qualité ! Merci pour ces pages !

...
30.12 | 10:55

Solidarité avec toi Yann ! Paris sans les artistes de rue n'est plus Paris ! Simona a tout à fait raison !

...
Vous aimez cette page