Expo Yann

Un moment de magie: le vernissage d'Ile-de-France en tous sens

Mme Nathalie Bourgeois Luciano a présenté l'auteur des dessins exposés avec des mots sincères et émouvants. (photo prise par Olivier)

Le mercredi 10 octobre, la direction de l’OPG-Gennevilliers a accueilli dans ses locaux de nombreuses personnes venues découvrir cette exposition inédite présentant de beaux coins et curiosités architecturales de l’Ile-de-France.


(11 octobre 2012) - Un moment émouvant, propice à des échanges de vues fructueux : le vernissage de l’exposition Ile-de-France en tous sens s’est avéré tout à la fois réussi et fructueux. Le mercredi 10 octobre, il s’est déroulé au siège de l’OPH-Gennevilliers, à proximité de la tour élancée de la mairie veillant au redéploiement d’une commune immense et dense.

Avec la touche de gentillesse et de cordialité propre au personnel de l’OPH-Gennevilliers, Mme Nathalie Bourgeois Luciano a présenté l’auteur des dessins exposés (lequel est aussi le rédacteur de ce petit article). Directrice générale de l’OPH, elle a souligné que ses collègues et collaborateurs avaient d’emblée apprécié de tels dessins, lesquels  - faut-il préciser -  seront exposés jusqu’à la fin novembre.


J’étais passablement intimidé, d’autant plus que je ne pense pas mériter tant de compliments, la vie m’ayant amené à me forger un esprit humble et dénué de vanité. Je n’ai pu m’empêcher de relever que pour moi, dans un monde enclin à la violence, j’aspirais à faire plaisir au public avec des dessins apaisants et non provocateurs. Et c’était la première fois que j’exposais, ainsi, des créations sur le territoire français. (Trois ans auparavant, j’avais pu présenter à São Paulo et Rio de Janeiro un travail assez semblable.)


Un grand « merci », donc, aux responsables de l’OPH (notamment à M. Marc Hourson, président de l’OPH et par ailleurs maire-adjoint de Gennevilliers) et aux personnes venues m’encourager ce soir-là. Ce fut un moment magnifique, très important dans ma vie, et j’espère que bien des artistes vivront de tels moments en dévoilant leur travail. Maintenant, j’aimerais reprendre le chemin de maintes destinations franciliennes afin de poursuivre ces itinéraires «en tous sens» dans la si belle région qui est devenue mienne.

 

«Des personnes très agréables»

Parmi les réactions recueillies après le vernissage, celle de Martine, une amie venue d’un lointain arrondissement de Paris, qui s’était déplacée en métro.

«Votre vernissage fut très chaleureux. J'ai rencontré et discuté avec des personnes très agréables, intéressantes, dont Madeleine et son portraitiste de mari, puis Briane, puis un jeune homme en noir... il aurait fallu rester plus longtemps et ne voulais pas rentrer trop tard... Merci pour ces moments partagés. L'OPH a une excellente adresse de canapés et les personnes qui servaient vraiment très aimables...»

Et les mots d’encouragement de Jean-Jacques (qui habite à Sèvres): «Monsieur l’Artiste, voilà de la reconnaissance qui j’espère te donnera confiance en toi. Belle expo. Grâce à toi mais aussi à Philippe qui t’a bien secondé.»

 


 

TEXTE DIFFUSé JUSQU'AU 10 OCT. 2012

Expo "Ile-de-France en tous sens" : vernissage le mercredi 10 octobre, à Gennevilliers

Grâce à la bienveillance et à l’hospitalité de l’Office public de l’Habitat de Gennevilliers, voici le début d’un projet intitulé «Ile de France en tous sens». Pour l'instant, une exposition de dessins  - accompagnés de textes -  dont le VERNISSAGE a lieu le mercredi 10 octobre, à partir de 18 h. (adresse-ci-dessous)

Au nombre de 40, ces dessins, esquisses et croquis ont tous été faits dans les rues de Paris, Gennevilliers, Asnières, Saint-Denis, Corbeil-Essonnes, Versailles, Fontainebleau, Ecouen, Mantes-la-Jolie, etc. Ils n'ont pratiquement pas été retouchés par la suite, ce qui leur garantit un aspect parfois spontané.

Aspirant à présenter les facettes si diverses et contrastées de la plus petite et plus prospère région française, en l'occurrence l'Ile-de-France, cette expo est l’occasion de se poser une question. Pourquoi les Parisiens, les Franciliens rêvent-ils si souvent de voyager à l'autre bout du monde pour se changer les idées alors qu’il leur suffit de prendre une rame du RER ou du Francilien pour se retrouver,  en quelques minutes, dans des sites prodigieux, exaltants, féconds en histoire(s)

Hélas, la plupart des Franciliens n’ont pas conscience de la chance qu’ils sont de vivre dans leur si belle région. En outre, l’Ile-de-France, quand on s’aventure au-delà de ses zones urbanisées, se donne des allures de province où il fait bon vivre et où les gens, assurément, aiment leur coin de terre. Plusieurs dessins aspirent à restituer cette quiétude, cette poésie si méconnus dans les divers pays de l'Ile-de-France.

A l’occasion de l’exposition "Paris en tous sens" à Gennevilliers, un bloc a été créé, en cours d’élaboration : http://ile-de-france-entoussens.blogspot.fr.

Sur place, des cartes postales seront proposées, et les sommes recueillies serviront à renouveler le matériel du dessinateur, qui a toujours besoin de crayons et de stylos frais ainsi que de papier!

 

Emotions hautes en couleurs (suite)

Le château de Mesnil-Voisin, dans l'Essonne: il y a tant de belles choses à voir dans la Région Ile-de-France !

 

 

 

 

 

 

Ce texte, par ailleurs, est disponible dans la rubrique "Cinq ans de vie"

 

Automne 2012

Une exposition toute en émotions à Gennevilliers

( 14 01 2013) – On ne saurait se consacrer, durablement, à l’art si on n’allait pas à la rencontre du public, nouant et cultivant avec plusieurs personnes des contacts fructueux et recueillant des critiques aussi bien négatives que positives.

Voir ses créations sur des cimaises : quelle émotion, mais aussi quelle responsabilité ! On est investi, avant tout, de la mission de faire plaisir aux personnes et amis qui prennent la peine de se déplacer, afin de leur offrir une bouffée d’oxygène dans un monde devenu par certains aspects irrespirable. Telle est tout au moins ma conception de l’art et du rôle de l’artiste dans la société.

D’octobre à la mi-décembre 2012, j’ai eu la chance d’exposer une quarantaine de dessins dans les locaux de l’OPH-Gennevilliers, l’Office Public de l’Habitat relevant de la compétence des autorités de cette importante ville. C’était la 3ème exposition que je réalisais et sans doute la plus belle pour moi, car j’ai senti combien l’authenticité et la sincérité d’un travail mené sans vanité aucune pouvait toucher le cœur des personnes. Il ne m’appartient pas de décrire, en définitive, ce moment privilégié. Quelques phrases laissées sur le livre d’or me comblent de bonheur quand je les relis :

Vos dessins expriment la beauté des lieux ; beaux et habités. L’architecture, la perspective, le relief, les ombres et la lumière me touchent. Bravo et merci pour ces endroits historiques et précieux.

Rien de tel que des dessins installés dans le premier instant, celui du cœur.
(signature fort élégante mais hélas pas tout à fait lisible commençant par un B)

Belle exposition. Ce ne sont pas de simples dessins. Je sens chez l’artiste un vécu de la situation. Il a capté le temps, la lumière, les bruits du quotidien ou le silence, peut-être même les odeurs qui lui ont donné toute cette sensibilité à fleur de peau pour aller à l’essentiel du trait.

Le vernissage fut un moment extraordinaire en raison de la chaleur humaine qui m’a été témoignée par les responsables de l’Office et les autorités de Gennevilliers: une très belle soirée à l'occasion de laquelle plusieurs amis sont venus me rejoindre depuis de lointains quartiers.

Voilà qui a permis d’oublier deux déconvenues subies en 2012 : l’échec d’une formation professionnelle  - graphiste - et l’enterrement d’un projet de guide sur quelques arrondissements de Paris mêlant dessins et textes.

Précison : l’évolution du graphisme telle que l’impose l’évolution de la technologie trop endiablée m’écœure plus qu’elle ne m’enchante. Les professionnels se vautrent le plus souvent dans le pillage d’idées fournies par d’autres, abusent d’artifices et subterfuges, mettent leur savoir au service de toutes sortes de manipulateurs, l’esprit d’une profession étant sacrifié sur l’autel de la communication et du mercantilisme.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

kath | Réponse 15.11.2012 17.40

Bravo !!!
Mon petit Yannou ! C'était magnifique continue comme sa ! Tu est très fort!
Bisouss Kath

Luce | Réponse 27.10.2012 16.05

Dommage, j'ai loupé un beau moment.
Je vous souhaite plein de bonheur dans de nouveaux projets. Je continuerai à vous suivre de loin sur votre blog....

Voir tous les commentaires

Commentaires

22.10 | 23:40

Bonjour on c'est parle pour venir dessiner la devanture de ma boutique
Merci et bravo pour votre talent
Votre travail me fait penser à dessins Tobiasse
Cecile

...
06.07 | 17:58

Salut , je suis l'un de tes nombreux admirateurs , je tai croisés plusieur fois dans Paris , notament surr le pont de la megisserie prés de Notre Dame .
Bravo

...
21.03 | 20:48

rès beau travail Yann !!! le texte va bien avec tes dessins , tu fais vivre Paris comme dans un carnet de voyage ! en fait tu nous fais partager tes voyages

...
18.03 | 23:18

Je ne saurais dire ce que j'apprécie le plus : les textes ou les dessins ? Un choix difficile les deux étant d'une excellente qualité ! Merci pour ces pages !

...
Vous aimez cette page